Impacts de la Recherche

Parler d’impact, c’est mesurer l’utilité et le degré d’application des travaux de recherche de nos enseignants-chercheurs, qu’il s’agisse de management, de compétitivité économique, de responsabilité sociale ou d’innovation.

Dans un monde en pleine mutation, bouleversé notamment par l’essor rapide de l’économie numérique et par les changements de nos modes de consommation, nos activités de Recherche doivent avoir un impact significatif sur :

  • La société en général
  • La croissance économique
  • Les stratégies et les pratiques managériales des organisations

L’impact de la recherche nait de collaborations entre des entreprises, des organisations, des décideurs et nos enseignants-chercheurs.

Quelques exemples de projets récents :

Enedis : comment accompagner une entreprise de service public vers plus d’agilité

Une équipe de chercheurs de NEOMA a travaillé sur ce sujet, dans le cadre d’un projet financé par la région Grand Est, en partenariat avec Enedis Champagne-Ardenne.

Comme de nombreuses entreprises françaises, Enedis est confrontée à d’immenses transformations technologiques qui se traduisent par un bouleversement des systèmes, des structures et des méthodes de travail. Grâce à une démarche de recherche-action, en étroite collaboration avec les équipes internes, les chercheurs de NEOMA ont pu identifier des moyens de l’aider à améliorer durablement sa réactivité et son agilité, sans bien sûr compromettre les aspects essentiels que sont la sécurité, la précision, la rigueur de la planification et le respect des accords sociaux. Cette démarche a contribué au lancement de trois programmes intégrés de transformation destinés à favoriser l’agilité de l’organisation.

Rachel Beaujolin, Chris Worley.

Des visites panoramiques pour renforcer l’attractivité territoriale

En 2015, la ville de Reims a chargé des enseignants-chercheurs de NEOMA de proposer des projets ayant trait à l’attractivité territoriale. L’une des idées retenues était proposée par le Dr Nathalie Spielmann, Associate Professor of Marketing (Professeure associée de Marketing). Ce projet visait à analyser l’influence des insertions de réalité virtuelle dans un site web (par ex. des visites à 360 degrés) sur les perceptions des consommateurs. En utilisant la téléprésence, l’état cognitif qui donne le sentiment de se trouver dans un lieu tout en restant chez soi, le Dr Spielmann a pu établir qu’après une visite panoramique, on était mieux disposé envers une offre en ligne.

Depuis 2015, le Dr Spielmann travaille avec la ville de Reims sur ce thème, parmi de nombreux autres. Dans ses recherches, elle montre que les visites panoramiques génèrent plus d’impact que les vidéos et les images statiques. Elle étudie comment de telles offres en ligne doivent être conçues et explique qu’en favorisant la téléprésence, on génère des perceptions plus authentiques de la part des annonceurs et un sentiment moindre d’être manipulé. Avec ses co-auteurs, elle a également étudié : 1) la valeur des citoyens ambassadeurs dans la promotion d’un lieu, 2) le rôle des repères d’identité sociale dans la promotion d’un lieu (par exemple mettre en valeur des monuments américains de Reims, comme la bibliothèque Carnegie, quand on s’adresse à des touristes américains potentiels), 3) l’importance pour un site d’évaluations authentiques de consommateurs, et 4) comment la création d’une image marketing assimilant un produit au bon goût suscite le sentiment que le produit a un meilleur goût (par exemple être consommé par l’élite sociale, la Reine d’Angleterre, sponsoriser les 50 meilleures tables du monde à l’image de l’eau San Pellegrino, etc.). Globalement, le programme de recherche conçu et dirigé par le Dr Spielmann répond aux questions fondamentales que se posent la ville de Reims et ses partenaires, et présente aux acteurs locaux des recommandations marketing concrètes et pertinentes. Le programme de recherche contribue à améliorer l’attractivité globale de Reims et de ses produits.

Nathalie Spielmann

VISTA-AR : les visites touristiques font leur transformation digitale

Les technologies innovantes ont le potentiel de révolutionner le tourisme patrimonial, mais sont encore à la recherche d’un modèle économique. Dans le cadre du projet européen VISTA-AR*, les chercheurs travaillent avec des sites patrimoniaux à la conception et la mise en œuvre d’expériences en réalités virtuelle ou augmentée répondant aux attentes de leurs visiteurs, sur la base de l’analyse de leurs comportements et commentaires.

VISTA-AR est financé par le programme européen Interreg V et coordonné par l’Université d’Exeter. Huit partenaires collaborent des deux côtés de la Manche. Ils apportent leurs compétences complémentaires dans les domaines du tourisme, du numérique, de l'économie et du management.

Au-delà de son immense intérêt culturel, ce projet répond également à une nécessité économique : valoriser les atouts du patrimoine naturel et culturel commun dans des modèles économiques cohérents, pour soutenir une croissance économique innovante et durable.

*VISTA-AR : Visitor experience Innovation through Systematic Text Analytics and Augmented Reality.

Jean-Baptiste Suquet, Gaël Bonnin, Sylvie Jolly, Elsa Gatelier, Valérie Duthoit-Saint-Georges.

En savoir plus

Contact : Sylvie JOLLY, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.