My Job Glasses : un dispositif innovant pour affiner son projet professionnel

Depuis la rentrée, les étudiants de NEOMA BS sont invités à se connecter à une nouvelle plateforme digitale baptisée My Job Glasses. Le but de cette plateforme : faire se rencontrer étudiants et professionnels afin qu’ils puissent échanger sur la réalité de l’exercice d’un métier. Un dispositif innovant pertinent quand on sait que près de la moitié des jeunes de moins de 24 ans quittent leur premier CDI avant la fin de la première année…

Dans le cadre de l’accompagnement fourni aux étudiants par le département du Talent & Career, les interviews sur My Job Glasses sont devenues un incontournable. Julianne, étudiante en 1ère année dans le cadre du Programme Grande Ecole, partage avec nous son expérience sur le dispositif.
Partie prenante de la pédagogie, My Job Glasses a été intégré cette année aux parcours d’orientation des étudiants.

« My Job Glasses nous a été présenté en amphi par le fondateur du concept. Le dispositif est intégré à notre parcours de « trajectoire personnelle ». Pendant l’amphi, nous avons étudié la meilleure manière d’utiliser la plateforme pour bien se présenter, savoir se démarquer et amorcer notre création de réseau. » explique Julianne. « Ensuite, nous avons été libres d’appliquer ces notions pendant 2-3 mois sur My Job Glasses. La pratique était notée et nous avions des objectifs bien précis. Nous devions remplir une fiche sur deux des professionnels que nous avions rencontrés, établir leur profil, identifier les conseils donnés et faire un résumé de nos rencontres ».

My Job Glasses comment ça marche ?

Comme sur toute plateforme digitale, la case inscription est nécessaire, soit en tant qu’étudiant, soit en tant que Mentor (c’est-à-dire professionnel). Ensuite il s’agit de convenir d’un rendez-vous réciproque et d’ouvrir le dialogue. Aborder la réalité du terrain, explorer toutes les facettes du job de son interlocuteur et même aborder des points plus personnels comme la conciliation de plusieurs aspirations rendent en général le dialogue passionnant.

« C’était très intéressant comme expérience » témoigne Julianne. « Comme nous avons la possibilité de choisir les professionnels que l’on souhaite rencontrer, on a des retours ultra pertinents. De vrais réponses sur leur vie en entreprise, sur le terrain. C’est vrai qu’en sortant de prépa, on n’a aucune idée de notre valeur, de nos savoir-faire et encore moins de la vie en entreprise. On n’a que des connaissances théoriques. Les 4 professionnels avec lesquels j’ai échangé étaient très bienveillants, ils ont pris du temps et m’ont parlé très sincèrement. Un des entretiens que j’ai eu a duré plus d’une heure et demie ».


myjobglasses2

La plateforme dispose également d’une ergonomie qui facilite la gestion du temps pour les professionnels qui décident d’aider les jeunes dans leur quête de réponses.
« Je me félicite du fait que les alumni NEOMA BS soient le premier réseau d’alumni présent sur le site avec plus de 1200 mentors » explique Agnès Flouquet - Directrice Générale de NEOMA Alumni. « Personnellement présente sur My Job Glasses, je trouve que le système est très bien fait. Chaque mentor indique le temps qu’il souhaite consacrer aux échanges sur la plateforme et quand ce crédit de temps est épuisé, son profil s’enlève. Ce dispositif est réellement innovant parce que se créer un réseau n’est pas inné. C’est une occasion inédite de sensibiliser les étudiants à l’importance du réseau tout en le pratiquant ».

Ces moments d’échanges privilégié permettent aux étudiants, outre d’interagir avec leur réseau et d’amorcer les premières connections, de préciser leur orientation professionnelle.
A l’image de Julianne qui résume : « Ces entretiens m’ont m’a appris qu’on peut faire des compromis et qu’on n’est pas obligé de renoncer à quelque chose qui nous tient à cœur. J’ai interviewé une alumni [..]. Ces échanges m’ont permis de me rendre compte qu’en fait, on peut concilier plein de carrières et qu’on a notre destin en main ! C’est ce que me disent tous les professionnels que j’ai rencontrés et c’est vraiment impressionnant de réaliser qu’en fait ; on a toutes les clefs ! »